Une vie sur Facebook : un premier pas vers l’immortalité virtuelle ?


Quelle que soit sa forme, l’immortalité vous intéresse-t-elle ?  … ou … Seriez-vous intéressé de pouvoir discuter ou mieux connaitre votre grand-mère ou arrière grand-mère que vous aimiez tant quand vous étiez enfant ?

image
Fountain of Eternal Life in Cleveland, Ohio –  http://en.wikipedia.org/wiki/Immortality

Allez, soyez honnête quelques instants (;p) si pas avec moi, au moins avec vous-même en admettant que ces deux questions ne vous laisse pas indifférent et que l’idée d’y répondre par l’affirmative vous effleure plus que largement l’esprit si cela était possible, car vous considérez au fond de vous même que je nage en pleine science-fiction, contemporaine vous dites ? ;p

En effet, et vous avez raison de considérer en esprit pragmatique, que ceci n’est absolument pas possible …  à l’heure actuelle, et que à l’heure actuelle, mais tout ceci n’est qu’une question de temps !

Voilà de nombreuses années que j’étudie ces concepts et l’avènement des médias sociaux au travers de mon historique communautaire relativement fort (forme de Facebook mode Geek avant l’heure dans les usages… www.codes-sources.com, www.asp-php.net, …).   Et je dois vous avouer que je trouve ainsi plus qu’intéressant de voir l’évolution des usages d’un réseau social tel que Facebook et plus encore des médias sociaux (réseaux sociaux) 1.0 en général.

Nous allons ainsi tenter au travers de cet article de découvrir les pistes qui nous mèneront aux Médias Sociaux 2.0 (y compris réseaux sociaux) tout en se focalisant sur la partie individus et non la diversification métiers (réseaux sociaux verticaux) et usages qui s’annoncent comme étant la seconde vague des réseaux sociaux.

Facebook : http://fr.wikipedia.org/wiki/Facebook

Construisons notre raisonnement étape par étape …

1. Au début, il y avait Facebook et l’individu doué d’égo !

Si vous êtes lecteur de ce blog, vous êtes donc alerte aux nouvelles technologies et je suis ainsi convaincu que vous n’avez pas loupé cette superbe vidéo mise en oeuvre par Maxime Luère, infographiste français que je tiens à féliciter personnellement.

“Maxime, si tu lis ce post, n’hésite pas à envisager une carrière de metteur en scène des usages technologiques futurs, tu as un bel avenir devant toi !  Ce rôle ou ce travail encore méconnu à l’heure actuelle sera de plus en plus indispensable pour permettre une adhésion de massive des usages technologiques et numériques dans les prochaines années.”

J’imagine que vous êtes également utilisateur à différent degrés de Facebook et que celui-ci vous permet non seulement de communiquer, être au courant et exposer votre égo (tout comme moi) auprès de vos Amis (ou pas – le qualificatif Amis prenant une toute autre dimension en fonction des choix d’acceptabilité de ceux-ci et de vos objectifs de communication vers ceux-ci).

Ne serait-ce donc pas cet égo que nous refoulons qui nous pousse tant à communiquer sur Facebook ? ou alors cette sensation d’exister, voir, le souhait de laisser une emprunte dans l’humanité numérique ?

Vous pourriez ainsi vous demander pourquoi je relaye cette vidéo, hormis pour le fait de surfer sur l’actualité et profiter du ranking héritable potentiellement pour mon nouveau blog – ça c’est dit ;p.

En fait ce qui m’y intéresse, vous l’aurez compris, c’est l’USAGE mis en avant, cet usage effectué par plus de  500 millions d’utilisateurs en Juillet 2010 de Facebook et plus particulièrement de ce que nous pourrons envisager d’en faire en terme de valeurs ajoutées ou services autour de ceux-ci dans la prochaine décennie !!!

Poursuivons notre raisonnement …

2. Facebook : votre base de donnée de vie ?

Vous l’aurez compris au travers de l’explication sous-jacente véhiculée par cette vidéo, que guidés par leur égo d’existence, les individus (et moi y compris) s’empressent d’enregistrer de manière militaire l’ensemble des faits (soirées, anniversaires, voyages, questions, raisonnements, changements privés ou pros, …) qui alimentent leur vie ….  permettant ainsi à Facebook de devenir indéniablement le “fil conducteur de leur vie” ou si vous préférez en terme technique une Personal Data Life ou Life Bits !

Vous en doutez ?

Quoi de plus important et difficile à stocker que sont les données et connaissances personnelles que chaque individus de ce monde !  Merci Facebook et leurs APIs !

A ce titre, des acteurs majeurs du monde Universitaires, de la Recherche (MIT, Ray Kurzweil, …) ou Entreprises comme Microsoft ou Google s’y intéressent déjà depuis de nombreuses années comme vous pourrez le constater dans ces liens (cas Microsoft) :

Alors que penser de tout ceci ?  sacré question… tentons d’en déduire quelques premières approches d’usages, de risques et de potentiels business qui nous tendent les bras !

3. Immortalité Virtuelle et disparition de la notion du temps !

Voilà un titre lourd de conséquence et de promesses marketing !

image
Source : http://www.flickr.com/photos/7382882@N03/2971832900/

Effectivement, ayant compris cette approche, vous pouvez maintenant mieux interpréter les évolutions potentielles d’avenir quant à l’usage et l’exploitation de ces données :

  • Devenir une mémoire virtuelle vous concernant (surtout associé à un Smart-Phone pour devenir une votre futur ExoBrain – et oui, l’avenir de votre cerveau est déjà entre vos mains)
  • Répondre à des questions relatives à votre vie, à votre passé, … à votre futur avec des analyse de probabilités ?!?
  • Répondre à des questions présentes sur base d’expériences du passé mais pas uniquement une ou deux générations avant nous mais bien plus encore (tout cela en temps réel of course)
  • Consolider des expériences, connaissances, idées, … une forme de outsourcing de la pensée ou de l’esprit !
  • Consolider les connaissances d’une vie pour recréer partiellement une personne ou personnalité ? // une forme de virtual clone ou avatar …
  • ….

Et la liste des usages envisagés peut être longue voir tout aussi longue que ce que votre esprit serait capable d’imaginer ou d’entendre en fonctionnalités que vous pourriez physiquement ou dirons-nous intellectuellement réaliser !

Poussons la réflexion un peu plus loin en couplant ces connaissances et la progression des avatars … voilà, vous voyez mieux le raisonnement se construire devant vous … voici encore un lien pour étayer votre approche :

https://www.virtualeternity.com/

Bon, je m’arrêterai à ce stade car je pourrais vous en parler pendant des heures et vous exposer mes théories ou encore nos travaux en cours…  certains en ont déjà fait l’expérience et visiblement ils souhaitent poursuivre l’aventure… et là le nom xBrainLab prend tout son sens !

4. Les Enjeux ?

Nous ne pourrions poursuivre ou clôturer ce post de blog sans parcourir les enjeux et surtout préciser que nous devons, et plus particulièrement nos politiques, en parler et être sensibilisé par ces usages futurs des données individuelles collectées et consolidées numériquement !

Des questions de fond se concrétisent :

  • Comment protéger ma vie virtuelle au cours de ma vie réelle et au-delà de celle-ci ?
  • Comment partager ma vie virtuelle au cours de mon existence mais également pour les prochaines générations ?
  • Comment gérer et administrer ces notions de droits et de rôles ?
  • Comment sera géré cette notion d’héritage intellectuel vers mes héritiers ?
  • Quelle granularité d’accès et pour qui ?  Allons-nous comme pour les prêts devoir travailler nos notre héritage intellectuel sur plusieurs génération ?
  • Comment alimenter cet héritage intellectuel encore plus intuitivement sur des données non facebookables ? … voir de projets comme
  • Comment gérer cette disparition de la notion de temps et de facto de la notion de cycle de vie virtuelle ?

Hadopi et sa non capacité à résister au courant collectif intellectuel numérique nous semble quand même relativement éloignée quand nous y pensons !

De nombreuses questions auxquelles nos scientifiques, génies numériques, chercheurs, startup’eurs, sociologues, … devront répondre dans les prochaines décennies !

Book Cover

Si vous souhaitez poursuivre l’aventure, je ne peux que vous recommander la lecture des livre

Tout comme il aurait été difficilement concevable d’expliquer à nos grands-parents que 20 ans plus tard il pourraient regarder le télévision en couleurs sur leur téléphone mobile en plein métro, sur autoroute ou en campagne mobile, … aujourd’hui ces informations peuvent sembler difficilement acceptables et pourtant … rendez-vous dans 5 ans.

// Loi de Moore quand tu nous tiens !!! http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Moore

Gregory

Advertisements

My name is Gregory Renard, Greg aka Redo, I am an intrapreneurial geek with a lifelong passion for Natural Language Understanding, Artificial Intelligence, Sentiment & Data Analysis.

Tagged with: , , , ,
Publié dans h+, Reseaux sociaux, Usages Technologiques, Veille et Prospective, Vie Virtuelle
2 comments on “Une vie sur Facebook : un premier pas vers l’immortalité virtuelle ?
  1. […] une autre expérience en terme d'usage. Comme le dit si brillamment mon ami Redo dans son dernier post, Facebook pourrait devenir comme "une mémoire vivante" de notre activité […]

  2. […] côté du miroir pour être absorbé par la numérisation (prenez déjà le cas de Twitter, Facebook – voir mon article précédent à ce sujet, …) avec une transformation à terme de toute […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow The Transcendent Man's Blog on WordPress.com

Saisissez votre e-mail pour recevoir mes nouveaux articles.

Rejoignez 2 583 autres abonnés

My Twitter
NLP – NLU – Data Analysis
Facebook

%d blogueurs aiment cette page :